Interview de M. Habib Sylla sur le HCTE

Vision d’Afrique : VDA : A part les avantages que vous avez énumérés, parlant du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur, quels peuvent être ses avantages pour nos compatriotes ?

Président du HCME : D’abord, il s’agit de les aider à s’entraider. Ce Haut conseil va permettre aux frères togolais d’avoir la chance en temps réel d’informer sur leur situation parce qu’ils seront plus organisés. Ils pourront se concerter facilement. Concernant leurs revendications et leurs intérêts, ils vont parler d’une seule voix. Avec ce Haut conseil, leurs ressources seront canalisées. Les retombées sont immenses pour eux-mêmes et le pays. Il est toujours mieux d’être ensemble qu’éparpillés.

VDA : Quel regard portez-vous sur le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur qui vient d’être créé ?

Nous en avons parlé avec le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération. Nous avons été très content d’apprendre qu’il y a eu aussi au Togo un Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur. L’idée est tellement bonne et nous sommes pressés dans un avenir proche, de faire des échanges et collaborer étroitement avec nos confrères togolais. Ce qui pourra renforcer nos liens et nous aider à mieux gérer nos compatriotes vivant à l’extérieur. Moi je réside au Gabon où je suis aussi le président des Maliens vivant dans ce pays frère. Il y a les Togolais là-bas avec qui nous vivons en symbiose. D’ailleurs, nous évoluons dans les mêmes secteurs d’activités.

VDA : En la matière, quels sont les avantages que le Togo peut tirer de votre noble expérience?

Chaque pays compte sur ses fils partout où ils se trouvent, sur leur contribution. De notre côté, nous restons ouverts à toute sollicitation de nos frères togolais. Aujourd’hui, il s’agit de penser aux projets de développement pour réduire la pauvreté, de créer les PME/PMI et surtout d’orienter les ressources vers les secteurs productifs. Au lieu d’envoyer les ressources uniquement pour les besoins élémentaires des familles et parents.

VDA : Ici au Togo, il y a déjà des réminiscences politiques qui sont nées quant à la création du Haut conseil des Togolais de l’extérieur. Avez-vous les mêmes problèmes et quel appel lancez-vous aux Togolais qui entretiennent ce discours?

Vous avez un beau pays qui se développe d’année en année. Nous avons remarqué que votre capitale est propre et tout ceci ne peut être préservé que lorsqu’il y a l’unité nationale, la cohésion sociale. Depuis nos pères fondateurs plus particulièrement feu Eyadema, la paix règne. Le Togo a été toujours un havre de quiétude envié dans la sous région. Nous souhaitons que les Togolais puissent continuer à sauvegarder cette paix. En tout cas, nos compatriotes se plaisent bien ici. Beaucoup d’investisseurs notamment des Asiatiques, des Européens et Africains viennent ici parce que vous avez la paix. Donc, il ne faut pas rentrer dans les querelles politiciennes. Moi je souhaite vraiment que ce pays qui a toujours connu l’unité nationale continue. Il faut que les Togolais préservent leurs acquis et que la main de Dieu soit sur ce pays. Que les fils et filles de ce pays s’accordent et s’entendent. Il revient aussi à la classe politique de continuer à entretenir la flamme du dialogue. Le Togo est un pays frère que j’admire beaucoup.

Nous suivre sur :

Leave a Comment